Comment résister à la pression ?

COMMENT RÉSISTER À LA PRESSION ? 

Conseils de coaching : comment résister à la pressionIl y a dans l’air comme un doux parfum de rentrée ! On range les crèmes solaires, les tongs au placard et on remet gentiment son costume de travailleur. C’est le moment des bonnes résolutions, notamment dire « stop au stress » et apprendre à résister à la pression. Voici 5 conseils essentiels pour reprendre en douceur.  

Mais c’est quoi la pression ?

Imaginez-vous un monde sans pression, ce serait le paradis, non ? Enfin, il y aurait du respect entre les êtres humains, voire même de la bienveillance. Plus aucune maladie liée au stress. Mais nous ne sommes pas dupes, nous évoluons dans un monde où on nous impose des valeurs de performance, de productivité et de retour sur investissement. Pas étonnant que cela génère chez nous un certain stress et des peurs comme : le chômage, payer ses factures, ne pas être assez beaux et intelligents, etc.

On est même capable de se créer nos propres pressions, par exemple : «  Je dois repeindre tous les volets de la maison d’ici un mois » ou  « Je dois maigrir de 7 kg en une semaine ». Ça vous dit sûrement quelque chose ?

Et je ne vous parle pas de la pression projetée sur les autres, votre conjoint, vos amis, vos collègues, etc. Si vous êtes parents, ce stress se répercute particulièrement sur vos enfants (les pauvres loulous !). Par effet miroir, ils intègrent malheureusement eux aussi la pression : « Je dois bien travailler à l’école pour réussir dans la vie ». 

Vous voyez ce n’est pas simple, ce stress fait partie intégrante de notre vie. La pression, c’est le sentiment de se sentir « contraint », de faire quelque chose qu’on attend de vous. C’est plus particulièrement la difficulté à combler l’écart entre ce qu’on vous demande et ce que vous êtes réellement capable de faire.

Si vous n’avez jamais ressentie la pression pour quoi que ce soit, c’est que vous êtes probablement un extra-terrestre.

Alors comment résister à la pression ?

Étape n°1 : Eliminez 3 croyances fondamentales :

  1. «  La pression est le mal du siècle ».

2. «  Sans pression on ne peut rien faire ».

3. « Celui ou celle qui ne résiste pas à la pression est un(e) faible ».

Ces croyances sont intégrées à l’inconscient collectif. Pourtant elles ne sont pas une fatalité, nous pouvons tout à fait vivre sans pression avec un peu de self-control.

Étape n°2 : Libérez-vous du jugement des autres.

Aux oubliettes les phrases du style : « Je suis trop nul(le) » « Que vont penser les autres de moi ? » Nous sommes en général plutôt très indulgents vis-à-vis des erreurs des autres, alors inutile de vous torturer sans raison. Dites-vous que le jugement de vos erreurs ne remettra pas en cause votre vraie valeur. On ne peut pas vous juger sur ce que vous « êtes » mais sur ce que vous « faîtes ».

Étape n°3 : Affirmez-vous ! 

Vous avez une vraie valeur, de l’importance. Vous devez commencer par vous respecter pour ne plus accepter tout et n’importe quoi, comme par exemple : rester au bureau jusqu’à épuisement, ou rester connecté à vos e-mails même le weekend.

Apprenez à dire NON et soyez responsables de vos choix.

Étape n°4 : Acceptez d’être imparfait.                                                    

S’il-vous-plaît, lâchez prise avec Madame la Perfection ! Pensez à l’image que vous donnez à vouloir toujours être la meilleure dans toutes les circonstances et combien c’est usant pour vous et les autres… Ce n’est pas parce que vous faites plus que l’on va vous aimer plus.

Étape N°5 : Réduisez votre champ d’action. 

Apprenez à fixer des limites, simples et accessibles, pour ne pas laisser monter la pression. Ne vous infligez pas de tâches inutiles et allez à l’essentiel. Mon conseil : 3 tâches importantes par jour, grand maximum, à accomplir totalement. Ce sera largement suffisant !

Pour vous faciliter les choses et atteindre votre objectif n’hésitez pas à déléguer, en oubliant la croyance que demander de l’aide ce n’est pas possible.

En résumé, ce qu’il faut retenir pour résister à la pression, c’est de vous sentir en osmose avec ce que vous vivez. Il ne faut pas que le professionnel empiète sur le personnel et vice versa. Il est nécessaire de vous fixer des limites. Pensez à alléger votre planning, pour aller vers plus de simplicité en y ajoutant la case du plaisir. Soyez libres de vos choix et surtout n’hésitez pas à dire « Non je ne peux pas le faire ». Qu’est-ce que vous risquez ?

Et si vous n’arrivez pas à tordre le cou à la pression, pensez au coaching de vie, un accompagnement rapide peut vous aider sur ce sujet.

1.2.3. Osez !

© Crédit photo : Le Diable s’habille en Prada / David Frankel

 

Une réflexion sur “Comment résister à la pression ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *